Ecrire mon monde

Mes mots au fil des jours, mes phrases pour partager, des pages pour aller vers ce roman.

https://youtu.be/fEOJQawykD0

Les fruits de mes entrailles

Mes enfants. Mes filles. Mon fils.

Je ne peux vous dire que je vous aime car c’est bien plus que ça.

Je suis votre père et le sang vient sceller nos liens.

Et je réagirai comme un animal qui protège sa meute … dans la sauvagerie …

Si l’on vient frôler votre honneur, votre corps et votre âme, je serai méchant et ignoble. Que vous ayez raison ou tort, je vous défendrai. A tous ceux qui vous bafouent et vous blessent, je ressortirai la part la plus sombre de ma personnalité. Il n’y aura plus de réflexion. Je me ferai bouclier.

Je vous donnerai mon existence. Les derniers battements de mon coeur. Mes dernières bouffées d’air.

Je m’efforce, avec passion, de vous apporter l’éducation qui vous permettra de faire face à la vie.

Un jour, vous quitterez ce nid et vous volerez seuls. Dans un monde rude … mais magnifique.

Je ferai tout pour que vous soyez prêts.

Ne me voyez pas comme la part obscure de l’apprentissage de la vie. Ne m’en voulez pas trop pour cette exigence.

Vous brillez et vous m’illuminez. Vous m’avez fait oublier mon ego. Quand je vous regarde, la fierté empoigne mon coeur et mes larmes deviennent bonheur.

Merci de me laisser croire en la magie du ciel.

Merci de me laisser craindre de remercier, un jour, ce dieu.

Vous m’avez donné l’éternité. Vous m’avez permis d’être à jamais.

Et je ne peux, cependant, pas dire que je vous aime car c’est bien plus que ça.

Je ne vous remercierai jamais assez de tous ces instants de perfection si proches du paradis.

Vos regards. Et tous ces jeux qui soulèvent le bonheur.

Vous sourires. Et ces trésors conquis.

Vos rires. Et ces bonhommes de neige.

Vos danses. Et ces spectacles.

Vos pleures. Et ces balades à vélo.

Vos peurs. Et ces batailles de glace.

Vos chagrins. Et ses bagarres dantesques.

Vos rêves. Et ces cache-cache.

Vos appels dans la nuit

Vos croyances.

Vous m’avez permis de croire en la magie de la vie.

Avec votre mère, nous avons pu ouvrir les portes de ce monde où tout est possible.

Et je prendrai vos mains. Et nous fermerons les yeux. On se retrouvera sur ce fameux banc. On s’allongera dans l’herbe. On frémira devant la nature. On enlacera votre mère. On additionnera ces moments pour en faire l’existence la plus douce possible. On touchera les étoiles.

Je vous protégerai.

Votre présence comme sens à mon existence.

Votre absence comme perte de ma raison.

Mes enfants.

Vous êtes les fruits de mes entrailles.

Et je ne peux vous dire que je vous aime car c’est bien plus que ça …

De ONE LOVE à EDEN KARMA 20

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :