Ecrire mon monde

Mes mots au fil des jours, mes phrases pour partager, des pages pour aller vers ce roman.

Au fil des mélodies … encore

Et on remonte dans la voiture. Un habitude qui ne se pense plus. Nous voilà parti avec cette inconscience admise au gré de ces virages impudiques.

On va revivre avec force si l’on ose appuyer sur ce bouton qui fera une fois de plus vibrer nos fondations.

La musique viendra à nous avec douceur, rage, colère, amour et toutes ces autres sensations qui rendent la vie si impermanente de passion.

LAVA

Kuana Torres Kahele

Ce ukulele est un poète. Il distille cette symphonie délicate et chaleureuse. Une simplicité fabuleuse nous renverse dans le désespoir d’un amour absent et rêvé. «j’ai un rêve et j’espère qu’il deviendra réalité». Notre cœur est bouleversé quand elle chante ces douces paroles. Et l’on vacille quand il revient et que le rêve prend forme. On est bercé pendant quelques minutes et nos larmes nous feront du bien car les rêves peuvent se réaliser.

Sonata for Oboe&piano, 1st movement

arr by gerhard Kanzian and ed Lewis

Ces notes soufflent la tristesse dans notre nuque. La beauté se transforme en mort. Les instruments nous secouent avec calme et l’on tremble avec douceur. On se retrouve au cœur de cette église qui salue ces défunts du monde. Et dans une beauté pudique, on les remerciera d’avoir été vivants.

Suite N°3

J.S Bach

Se retrouver emmitoufler dans ce nuage de délicatesse. Respirer la paix et reposer son âme au creux de la poésie. La mélodie nous emporte avec une douceur chaude de bienveillance. C’est beau et nos sens s’éveillent avec bonheur. Un moment de bien-être… au plus proche de nos paradis.

Minha Galera

manu Chao

Des instants d’existence. Des moments avec elle qui s’avance avec ce pull blanc trop grand pour ses petites épaules. Elle me dépose son regard magnifique pour rassurer nos vies qui ne peuvent s’entendre dans cette voiture blanche trop vieille et trop bruyante. Et un air qui restera gravé pour des vies et des vies.

Te quiero

Stromae

C’est dansant et hypnotisant. Ce rythme électronique nous conduit avec vitesse et rage dans cette conviction que l’amour ne se consommera que dans la dureté et la peine. Qu’a-t-il de plus beau que de s’aimer «à mort»? Et l’on va bouger. Et notre corps va s’emporter pour communier avec cet amour, obscur et magnifique, auquel on ne pourra plus se détacher.

Millions de coeurs 22

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :