Ecrire mon monde

Mes mots au fil des jours, mes phrases pour partager, des pages pour aller vers ce roman.

Renaissances

Les renaissances jalonnent les vies. Elles nous font ouvrir ces portes qui guident vers les nouvelles aventures de l’existence.

Il y a eu ces temps où il fallait se faire mal pour réussir, sortir des immeubles sans rêves et ne plus être comme les voisins de l’allée.

La victoire ne se fêta, pourtant, qu’à peine et ne consentit pas à se réaliser.

Puis vint ces heures d’errance au gré de leurs envies, égaré dans une prison sans murs.

Je ressuscitai, un jour, à l’ombre des montagnes pour aimer la vie que tant jalouse. Je remercie ce Mont-Blanc protecteur qui m’a appris à profiter des saisons douces d’insouciance et du travail réalisé.

L’amour me terrassa, alors, et la vie ne fût plus jamais la même, parée de tous les adjectifs baignés du magnifique.

Pour m’assurer de faire grandir mon clan au paradis, je découvris ces plaines qui se voilent de collines et le temps égrena son intense pouvoir. Mon rêve d’enfant se réalisa …

Quelques secondes en violet et je me retrouvai handicapé des autres. Je n’étais plus que la version impulsive d’un triste, seul et dispersé dans le vent. L’obscurité m’envouta …

Elle me prit la main pour ouvrir les portes de ces bâtiments de briques et j’ai appris de nouveau. Me rééduquer aux gens, aux souvenirs … aux sens.

Il faut, aujourd’hui, mettre ce livre dans la bibliothèque et écrire une histoire inédite car ma rédemption ne pourra naître de l’ancien.

Sans déchirer ces pages et les jeter dans la corbeille des regrets, je sors, aujourd’hui, de la pièce pour écrire sur une feuille blanche qui ne connait pas encore l’obscurité des jours ternis par les cris.

Je veux que les larmes coulent sur le beau, l’immaculé du neuf, la vie nouvelle et oser croire que la passion n’est pas perdue. M’enfuir et rester ce cerf-volant coloré se voulant discret qui tangue avec poésie dans l’ouragan d’une vie impermanente et magnifique.

Lisez-moi et ne m’entendez plus hurler !

Je pars pour me sentir vivant et ne plus attendre sur le bord de cette route cabossée. Je veux faire du stop à la passion et aux rêves. Je me tromperais encore peut-être mais je serais en vie et accolé à la guérison des maux qui ne se voit pas.

Recommencer ailleurs pour pleurer, rire, courir et aimer … renaitre une fois de plus.

De ONE LOVE à EDEN KARMA94

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :