Ecrire mon monde

Mes mots au fil des jours, mes phrases pour partager, des pages pour aller vers ce roman.

Des mots pour ma fille C’est tellement plus facile de parler de soi que de dire la vérité aux autres. Et pourquoi ? De la pudeur. Cette croyance tenace qu’il ne faut pas dévoiler les sentiments. Une peur que tout se perde, peut-être aussi … Et cette éducation où les mots ne doivent pas dépasser les …

Lire la suite

Faïence Notre terre s’éloigne. Il n’y a que nous dans ce vaisseau qui accélère pour atteindre une vitesse à rendre le temps futile. Nous traverserons ainsi l’espace en ne laissant que des millions d’heures pour n’écouter que ton souffle dans ce silence stellaire. Une infinité de secondes où il n’y aura que toi et moi. …

Lire la suite

A la fin, ils riaient tous … Trop sensible et pas assez pragmatique, je ne serai, sans doute, jamais ce professeur exceptionnel. Je me présenterai comme juste satisfaisant, dans l’ombre de ceux qui réussissent, caché dans mon gymnase. Les élèves me rendront cependant un présent formidable. Ils sauront m’octroyer la magie. Et parfois, je pourrai …

Lire la suite

Miroir Le miroir me fait face. Quel reflet pour me parler ? Quel visage qui se dérobe ? Que vois-je quand je me noie dans cet allié, cet ennemi de ma vie ? Des amitiés perdues, des affinités retrouvées et les instants où l’on se jure que rien ne pourra nous séparer. Des rides naissantes et …

Lire la suite

L’odeur de la Glycine La bouillote n’est plus très chaude et le tic-tac infernal du réveil me sort de rêves colorés. Je perçois la lumière du jour au travers des volets. De fins rayons viennent s’effondrer sur le vieux parquet de la chambre où la poussière se distingue comme des flocons de neige perdus dans …

Lire la suite

Danser avec les démons J’ai voulu les combattre, les terrasser, les mettre à terre … Et j’ai perdu. J’ai rêvé de les oublier mais ils sont, à chaque fois, revenu me narguer. J’ai osé les mépriser et ils ont hurlé à m’en rendre sourd. Je me suis persuadé d’être ce radeau à la dérive dans …

Lire la suite

Cerisiers et Magnolias L’hiver se meurt. La vie accouche de teintes, d’odeurs et de sons nouveaux. Les arbres se réveillent et chantent l’ode au fabuleux. Et comme toutes les naissances, on tangue, on vacille parfois un peu. Fragilité et existences éphémères se succèdent pour combler le vide froid de la saison d’avant. Je marche dorénavant …

Lire la suite